Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pour la Cour des comptes, l'année 2016 n'a pas été bonne





Le 1 Juin 2017, par

La Cour des comptes a rendu son verdict concernant le budget de l'État pour 2016. Et il n'est pas spécialement positif pour le précédent gouvernement. Le rapport sur la gestion des comptes publics prend en effet des allures de réquisitoire…


Le déficit a baissé de 1,4 milliard d'euros l'an dernier ; il ressort à 69,1 milliards, ce qui n'est pas si mal considérant la prévision de 72,3 milliards. Mais ce résultat est surtout le fait d'une charge de la dette moins élevée ainsi qu'au solde des comptes spéciaux (plus de 3 milliards supérieurs aux attentes). En ne tenant pas compte de ces éléments conjoncturels, la Cour calcule que le déficit budgétaire de 2016 est plus élevé qu'en 2013…

Le déficit est surtout supérieur de 85% à celui enregistré en 2007, soit le niveau d'avant la crise où il s'établissait à 38,4 milliards d'euros. La dette elle a continuer sa progression l'an dernier, de 45 milliards ; elle pèse désormais 1 621 milliards. Tout n'est pas noir pour autant, car les caisses de l'État ont bénéficié d'éléments exceptionnels en 2016.

C'est le cas par exemple des 6 milliards d'euros provenant de la redevance hertzienne ou des bons résultats de la Coface. Toutefois, les recettes (284,1 milliards d'euros) n'ont pas été aussi élevées qu'escomptées puisqu'elles ont été inférieures de 3,8 milliards par rapport aux prévisions. L'impôt sur les sociétés, notamment, représente 3 milliards sur ce manque à gagner.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : déficit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"

Fusions acquisitions : les pièges de l’engagement

Louis BERNARD, auteur de "La gestion de crise illustrée", nous livre les enseignements de la crise des missiles de Cuba
















Rss
Twitter
Facebook