Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pouvoir d'achat : Emmanuel Macron prend ses distances avec Arnaud Montebourg





Le 17 Septembre 2014, par

Non, la libéralisation des professions protégées ne génèrera pas 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat supplémentaire pour les ménages français, a assuré Emmanuel Macron. Le nouveau ministre de l'Économie contredit ainsi son prédécesseur, Arnaud Montebourg, qui en avait pourtant fait son cheval de bataille.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
« Les professions réglementées c’est un tout petit bout de cette réforme pour l’activité de cette loi pour la croissance », sur laquelle Arnaud Montebourg planchait avant d'être évincé du gouvernement. Ce dernier avait promis que déréguler les professions réglementées (notaires, pharmaciens, huissiers de justice…) allait permettre de dégager 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat pour les Français, en baissant les prestations et émoluments de ces agents.
 
La loi sera bel et bien soumise au Parlement « en début d'année prochaine », promet Micron, mais il ne faudra pas s'attendre à des résultats mirobolants en matière de pouvoir d'achat. « Il ne faut pas raconter d’histoires. Je ne vais pas dire qu’on rendra 6 milliards de pouvoir d’achat aux Français, ce n’est pas vrai, c’est une illusion », affirme t-il. 
 
L'objectif de cette loi est de « créer de l’activité partout où c’est possible et donc c’est une série de petites déverrouillages sur plein de sujets ». À force de déverrouiller ces sujets, l'activité devrait repartir. Et ça n'est pas terminé : l'élargissement de ces réformes est dans les tuyaux, pour lever des blocages comme ceux qui pèsent sur l'obtention d'un permis de conduire, par exemple.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook