Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Redevance télé : demain pour les ordinateurs et les tablettes ?





Le 11 Juillet 2014, par

Le gouvernement ne manque pas d’idée pour trouver de nouvelles sources de financement. Si d’une main il réduit les financements publics, de l’autre il tente de compenser en créant ou en augmentant l’assiette d’autres taxes.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Ce devrait ainsi être le cas de la redevance télé, plafonnée à 133 euros, et qui sert principalement à financer France Télévisions. Le service public de la télévision va voir son enveloppe passer de 292 millions à… 29 petits millions d’ici 2017. Comment France Télés va t-elle pouvoir financer les 250 millions d’euros manquants, alors que les chaînes sont interdites de publicité à partir de 20 heures ?
 
La solution est assez simple : il faudra piocher dans le portefeuille des spectateurs. Plusieurs pistes sont à l’étude, comme l’augmentation de la redevance, un impôt réglé par tous les ménages possédant un téléviseur. Le gouvernement pourrait aussi revoir et élargir l’assiette des terminaux capables de diffuser les programmes télévisés.
 
Si la première option semble écartée étant donné la volonté de l’exécutif de réduire la pression fiscale (exception faite de la hausse normale due à l’inflation). Une précédente augmentation, en 2013, avait vu la redevance grimper de 6 euros, sans commune mesure avec la hausse des prix. 
 
L’élargissement de l’assiette est sans doute la solution qui a les faveurs du gouvernement : en taxant les écrans d’ordinateurs, y compris les tablettes. Mais dans ce cas, il va falloir que les autorités fassent preuve d’un grand sens de la pédagogie puisqu’on ne fait pas que regarder la télévision avec son PC ou son ardoise, loin de là…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook