Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault officialise sa joint-venture avec Dongfeng





Le 17 Décembre 2013

Dans un communiqué, Renault a annoncé le 17 décembre la création d’une coentreprise avec un des principaux acteurs de l’industrie automobile chinoise, Dongfeng. L’objectif est affiché pour la marque au losange : rattraper son retard sur le premier marché automobile mondial.


D’importateur à producteur

crédit: wikimedia
crédit: wikimedia
L’acte de naissance de cette coentreprise, Dongfeng Renault Automotive Company (DRAC), a été signé par Carlos Ghosn pour Renault et Xu Ping pour Dongfeng. Les deux partenaires scellent ainsi un accord impliquant quelques 870 millions d’euros d’investissements, et détiendront chacun 50% de cette nouvelle entreprise. Les chaines de production, dans l’usine de Wuhan, province du Hubei, seront lancées dès 2016 et auront une capacité initiale de 150 000 véhicules par an, avant de voir cette dernière doublée ultérieurement, et créeront 2000 emplois. La coopération devrait déboucher dans un premier temps, d’après le communiqué de Renault, sur la création d’une nouvelle gamme de crossovers avant de lancer, dans un second temps, une nouvelle marque de véhicules. C’est une véritable accélération pour la firme française, qui s’était contenté jusqu’ici d’exporter ses modèles en Chine, à raison de 30 000 par an.

Une meilleure intégration du marché local

Le groupe devrait donc voir ses activités se développer de manière considérable. Le réseau de concessionnaire et fournisseurs devrait être étendu rapidement. Xu Ping, le Président de Dongfeng, s’est félicité de l’accord autorisé par la Commission Nationale du Développement et de la Réforme du Parti Communiste Chinois : « Nous pensons que Dongfeng-Renault apportera au marché chinois des produits fantastiques, dans le souci permanent de la satisfaction du client. Dongfeng-Renault devrait être une grande réussite. » Du côté Français, Carlos Ghosn a affirmé que le partenariat entre les deux firmes « s'inscrit dans le cadre d'une stratégie à long terme ». « Le challenge est important et nous sommes prêts à le relever » a-t-il indiqué. DRAC compte donc s’imposer comme un des nouveaux acteurs majeurs du marché automobile Chinois. Prochain rendez-vous en 2016, avec le lancement des premiers véhicules issus de cette coopération.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook