Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Retraite : pas de gel pour les petites pensions





Le 28 Avril 2014, par

Manuel Valls l'avait promis, il a tenu parole : les petites retraites ne seront pas touchées par le plan d'économies de 50 milliards d'euros. Mieux : elles échapperont complètement à la rigueur contrairement aux autres pensions.


À la base, le plan d'économies initial prévoyait le gel des pensions de retraite, un geste fort mais qui, en plus de toucher les retraités les plus pauvres, a également agité les bancs de la majorité qui y ont vu là une attaque contre les citoyens les moins fortunés. Le premier Ministre a vu là une manière d'apaiser ses troupes en faisant un geste.
 
Le gel des pensions de retraite reste bel et bien d'actualité, mais l'effort ne sera finalement pas partagé par tous. Les retraités les plus modestes pourraient ainsi y échapper, du moins ceux dont la retraite se situe sous le seuil des 1 200 euros mensuels; pour eux, la pension continuerait à augmenter normalement, alors que ce ne sera pas le cas pour les autres retraités un peu mieux nantis.
 
Le geste, qui pourrait coûter entre 200 à 300 millions d'euros à l'État, est très politique puisqu'il s'agit là d'une revendication forte du groupe socialiste qui, en échange, pourrait accorder son soutien au plan d'économies du gouvernement.
 
D'ailleurs, Manuel Valls n'en a pas terminé avec les petits gestes d'apaisement. Le plan « Pauvreté » qui devait être reporté au mois d'octobre 2015, débutera six mois plus tôt. Cet ensemble de mesurer visent le personnes vivant sous le seuil de la pauvreté. En revanche, la fameuse « clause de revoyure » concernant le gel du point d'indice des fonctionnaires risque bien de ne pas être réalité.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par walter benjamin le 28/04/2014 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Face à ces économies de fond de tiroir, vous avez plus de 100 milliards par an de fraude ,évasion et "optimisation fiscales" diverses vers les "paradis fiscaux" . Alors vous percevez l'indécence des économies (minuscules) faites sur les petits retraités;
Les solutions, on les connait , ce sont celles de Roosevelt en 1932: interdiction totale de la spéculation , c'est à dire interdiction des CDS, des VAD, des LBO , du high frequency trading, et des "paradis" tout cela n' a plus rien à voir avec l'économie réelle mais plus avec des combines.... Quelle est l'arme fatale des états contre ces combines : une interdiction un vendredi soir par décret puis la menace de retrait des licences bancaires pour les contrevenants (proposition de ..Merkel en 2008): en 48 heurs c'est plus de 60 000 milliards qui reviendront vers l'économie réelle (avec une taxe au retour à voter par chaque parlement ...( 10%, 20%, 40% ? personne ne pleurera sur les pertes de ces combinards qui affament des peuples entiers, personne...Malheureusement cela ne se fera qu'après le Big Krach obligataire qui va ruiner des millions de petits épargnants.....(Les assurances vies sont adossées aux dettes et partiront bientôt en ...fumée..) écoutez Delamarche sur BFM ou youtube...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook