Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ryanair veut séduire les voyageurs d'affaires





Le 27 Août 2014, par

La clientèle d'affaires intéresse Ryanair. La compagnie aérienne à bas coût, la plus importante en Europe, fut chouchouter ces voyageurs qui rapportent.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Augmenter le revenu moyen par passager : tel est l'objectif de Ryanair qui va marcher dans les pas de son concurrent Easyjet. Il faut dire que ce revenu moyen est de 30% moins élevé et que Ryanair a accusé l'an dernier, et pour la première fois en cinq ans, une baisse de son bénéfice net. Il est donc grand temps de réagir, et c'est ce que va faire la compagnie aérienne en tentant d'attirer la clientèle d'affaires.
 
Cette stratégie de montée en gamme va s'incarner au travers d'une nouvelle offre commerciale baptisée Business Plus. Tout droit inspirée de celle d'Easyjet, celle-ci consiste à choyer les passagers d'affaires soucieux de tarifs flexibles et de facilités pour embarquer. C'est ce que leur propose la compagnie aérienne, en rajoutant la possibilité d'emporter 20 kg de bagages sans supplément, un passage plus rapide au travers des stops de sécurité, ainsi que des sièges plus confortables.
 
Pour la collation gratuite, il faudra encore attendre, mais on se rapproche d'un vrai service Business, à prix cassé puisque le prix moyen du ticket est de 20% à 30% inférieur à celui d'un billet classique. Le prix d'appel est fixé à moins de 70 euros, soit 40% moins élevé que chez les compagnies traditionnelles. Plus du quart des 83 millions de voyageurs sont déjà une clientèle d'affaires, précise Ryanair, qui a ouvert il y a un an des dessertes vers Bruxelles, Rome, Milan, Madrid ou encore Oslo.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : easyjet, ryanair


1.Posté par Anaïs le 24/09/2014 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le tourisme d'affaires ne connaît pas la crise et se développe même à un bon rythme, ce n'est donc pas étonnant que les acteurs du secteur saisissent les opportunités qui se présentent :) Je pense par exemple à Airbnb qui a décidé récemment de cibler les voyageurs d'affaires qui cherchent à réduire les coûts de leurs déplacements en trouvant une solution alternative à l'hôtel.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook