Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SFR : Vivendi fait le choix de Numericable, au détriment de Bouygues





Le 14 Mars 2014, par

Le feuilleton du rachat de SFR a pris une nouvelle tournure décisive. Après l'indiscrétion outrée d'Arnaud Montebourg, Vivendi a confirmé que Numericable était son prétendant préféré.


Le conseil de surveillance de Vivendi a voté, à l'unanimité, le démarrage de négociations exclusives avec Altice, maison-mère de Numericable, pour le rachat de SFR. Ce round durera trois semaines. Ce premier pas vers Numericable n'est finalement pas vraiment une surprise : si Bouygues Telecom, l'autre prétendant, a fait beaucoup de bruit dans les médias et joué à fond la carte du lobbying auprès du gouvernement, c'est au final l'offre la mieux dotée qui l'a emportée - mais pas tellement au niveau du numéraire à proprement parler. Altice proposait un deal à 11,75 milliards d'euros, un peu plus que ce qu'offrait Bouygues. Ce dernier avait pour lui un partage de capital plus favorable pour Vivendi au sein du nouvel ensemble : 43%, contre 32% chez Altice.
 
Ce qui a fait penché la balance vers Numericable, ce sont peut-être les fameuses synergies attendues avec SFR. Les deux entreprises ont des métiers et des activités complémentaires, au contraire d'avec Bouygues dont les activités doublonnent, que ce soit en terme de boutiques ou de réseau (que Free aurait pu empocher pour 1,8 milliard d'euros). Cette complémentarité est créatrice de revenus, quant la superposition des métiers avec Bouygues aurait conduit à détruire de la valeur. De fait, Vivendi ne s'est pas contenté de regarder à court terme : les administrateurs de la holding se sont intéressés aux perspectives d'avenir.
 
Tout peut encore changer, si les négociations devaient capoter… ou si la pression des autorités se faisait trop forte. Mais Altice semble bien parti pour remporter le morceau.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook