Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Starbucks veut grossir en visant le marché asiatique et la vente d’alcool





Le 21 Mars 2014, par

Le géant américain des cafétérias à la croissance fulgurante a décidé de mettre toutes les chances de son côté et vise les marchés naissants asiatiques, en particulier la Chine et l’Inde. Mais le groupe vise également les jeunes avec une ouverture à l’alcool, qui serait servi le soir dans ses points de vente. Une nouveauté déjà testée qui a convaincu la direction.


cc/flickr/gray_eminence
cc/flickr/gray_eminence
Fondée en 1971, l’entreprise est rapidement passée de la vente de café moulu à l’ouverture de cafétérias. Mais c’est depuis quelques années que sa croissance est incroyable, surtout en temps de crise. En 2008, Starbucks valait à peine 5 milliards de dollars alors qu’actuellement la valorisation de l’entreprise est de près de 57 milliards. Loin de vouloir s’arrêter là, le groupe vise les 100 milliards de dollars sans pour autant se donner un laps de temps prédéfini pour y arriver.

Mais il a déjà choisi sa stratégie pour ce faire et elle se développe en deux axes très distincts. En premier lieu, la conquête des marchés asiatiques. Très tournés vers le thé, Inde et Chine sont des marchés à prendre car émergents et friands de consommation « à l’américaine ». Starbucks n’a donc pas hésité à faire appel à lareine incontestée des talk-shows, Oprah Winfrey, qui a développé un nouveau mélange de thé : le « chai Oprah Winfrey ».

Plus qu’une simple boisson, c’est un véritable objet marketing qui allie le nom d’une star internationale à la charité ; une partie des revenus des ventes du « chai Oprah Winfrey » seront dévolus aux œuvres de la star à destination des jeunes.

L’autre axe de développement choisi par Starbucks est l’alcool. Les cafétérias devraient en effet vendre de l’alcool le soir, tout au moins aux Etats-Unis pour l’instant, afin de concurrencer les divers bars qui en proposent. Une nouveauté testée depuis 2010 dans une boutique à Seattle (ville où se trouve son siège social) puis élargie à 25 autres points de vente. Désormais, le concept serait étendu à des milliers de cafétérias (Starbucks en compte près de 25 000 dans le monde).


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook