Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Toyota rappelle 1,9 million de Prius pour des problèmes électroniques





Le 12 Février 2014, par

Le premier constructeur mondial d’automobiles vient d’annoncer qu’il avait repéré des problèmes au niveau de l’ordinateur de bord de son modèle hybride de Prius. Il a immédiatement rappelé ses voitures pour un contrôle.


cc/flickr/cronewynd
cc/flickr/cronewynd
Toyota se souvient encore très bien des quelques 1,1 milliard de dollars qu’elle avait dû payer à la suite d’une class action aux Etats-Unis en 2012. Une amende record liée à un problème d’accélérateur sur ses modèles vendus en Amérique. A l’époque, pour le juge, le constructeur n’avait pas réagi assez rapidement et n’avait pas rappelé de manière assez importante ses voitures entraînant une possible mise en danger des conducteurs et passagers.

Le constructeur a appris la leçon et, dans le cas précis, a immédiatement lancé un rappel au niveau mondial. Pourtant, cette fois, le risque de mise en danger du conducteur n’est quasiment pas possible. En effet, le problème identifié sur les voitures est lié à une pièce de électronique qui risque de faire entrer le système dérogation de puissance entre le moteur électrique et le moteur thermique en mode « sécurité » ce qui limite fortement la puissance.

La Prius avait également fait l’objet d’un rappel en 2013 pour un problème au frein qui ne touchait, toutefois, que 242 000 véhicules. Bien moins que les 1,9 million rappelés aujourd’hui dont 15 616 sont en circulation en France. Le problème n’a toutefois été identifié que 432 fois dans le monde sans qu’aucun accident n’en soit découlé.

A noter la différence entre l’appréciation d’un tel événement sur le marché Américain et Européen. Si dans le premier le rappel d’un véhicule pour des soucis techniques est connoté positivement puisqu’il fait appel à la transparence de la marque et à son souci envers les consommateurs, en Europe le rappel est plutôt vu d’un œil négatif, les consommateurs liant un tel événement à un problème du constructeur et de sa fiabilité.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook