Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Uber en difficulté avec ses chauffeurs





Le 2 Septembre 2015, par

Uber est en difficulté. La start-up, dont la valorisation est estimée à plus de 50 milliards de dollars, pourrait être obligé à terme d'embaucher les chauffeurs qui utilisent ses services. Et il y a un million de chauffeurs Uber dans le monde…


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
L'attaque est venue de Californie. Une conductrice avait porté plainte à San Francisco, demandant que son contrat de travail soit requalifié en emploi permanent… avec ce que cela suppose de charges et de frais supplémentaires pour Uber. La Commission de travail de la ville a estimé que cette conductrice remplissait toutes les conditions pour qu'elle soit effectivement considérée comme une salariée de la start-up.

De son côté, Uber estime n'être qu'une plateforme neutre, mais la justice pense autrement : la société de véhicule de tourisme avec chauffeur est impliquée dans chaque aspect de l'activité de cette conductrice. Elle somme donc Uber d'indemniser la plaignante de tout ce qu'elle peut dépenser dans le cadre de son activité. C'est un problème très épineux qui se pose à la start-up : aujourd'hui, il s'agit d'un seul chauffeur. Mais qui dit que demain, tous les chauffeurs ne voudront pas bénéficier des mêmes conditions ?

C'est pourquoi une action de groupe (class action) est actuellement menée par quatre chauffeurs Uber. Si cette initiative aboutit en faveur des chauffeurs, ce sont des milliers d'entre-eux qui pourront demander l'indemnisation de leurs frais. Même valorisé à plusieurs dizaines de milliards de dollars, Uber ne pourrait faire face, l'entreprise ne pouvant employer tous ses chauffeurs — ce qui est d'ailleurs à la base de son modèle économique.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : uber

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook