Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Uber : le mouvement des chauffeurs VTC reprendra mi-janvier





Le 2 Janvier 2017, par

Les chauffeurs VTC continuent de faire pression sur Uber afin que le numéro un du secteur accepte d’augmenter la rémunération des conducteurs. Une nouvelle action aura lieu le 16 janvier.


Les organisations des chauffeurs VTC avaient décidé d’une « trêve des confiseurs » à partir du 23 décembre, afin de permettre aux conducteurs de continuer à opérer pendant les vacances de Noël. Le bras de fer, engagé contre Uber mi-décembre, était donc en pause depuis, mais il va reprendre dans deux semaines, à moins que la multinationale accepte des compromis.

Si un rassemblement est prévu le 16 janvier place de la Bastille, il ne serait pas question de bloquer les aéroports parisiens… ou alors comme « dernier recours », les organisations de VTC ne voulant pas s’aliéner l’opinion publique et la clientèle. Ces blocages étaient néanmoins prévus à partir du 23 décembre, avant que les représentants des chauffeurs ne décident de cette « pause ».

Le gouvernement et le rapporteur nommé par les pouvoirs publics, Jacques Rapoport, continuent de leur côté de discuter avec les deux parties afin de parvenir à un texte de compromis. Uber ne semble pour le moment pas vouloir donner de gages concernant une baisse de sa commission. Le rapport est attendu le 31 janvier.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : uber

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »
















Rss
Twitter
Facebook