Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Violation de brevets : Samsung paiera 119 millions de dollars à Apple





Le 5 Mai 2014, par

Le verdict de ce procès était très attendu car il aurait pu signifier un tournant majeur dans le secteur de la technologie mais surtout dans la guerre que se mènent le sud-coréen Samsung et l’américain Apple pour la suprématie du marché des appareils mobiles. Une guerre qui passe souvent par des plaintes pour violation de brevets, comme c’était le cas ici.


Ce procès était très médiatisé notamment car Apple avait porté plainte contre Samsung pour violation du brevet qui définit la fonction « Slide to unlock » permettant à l’utilisateur de débloquer l’écran du téléphone en glissant le doigt sur l’écran. Pas moins de 5 brevets étaient concernés.

Apple avait notamment demandé des dommages et intérêts énormes : Après avoir fait faire le calcul par des spécialistes indépendant, Apple avait demandé 2,2 milliards de dollars de dommages et intérêts à Samsung. La firme sud-coréenne a répondu avec son propre expert qui avait estimé les dommages à près de 40 millions de dollars.

La décision finale appartenait au juge californien en charge de l’affaire. Elle est tombée le vendredi 2 mai 2014 au soir. Samsung devra payer 119,6 millions de dollars de dommages et intérêts à Apple pour violation de brevets. La firme de Cupertino devrait toutefois payer 158 000 dollars de dommages à Samsung, toujours pour violation de brevets.

Si la décision de justice reconnaît la faute de Samsung dans cette affaire, selon les spécialistes ce n’est pas une victoire pour Apple. La somme obtenue en dédommagement par le groupe américain n’est même pas 10% de ce qu’elle réclamait et pourrait même ne pas dépasser les frais de ce procès qui a duré plusieurs années et qui a demandé diverses expertises.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook