Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

ZeniMax accuse John Carmack de lui avoir volé la technologie qui a donné naissance à Oculus Rift





Le 2 Mai 2014, par

Est-ce une accusation fondée ou est-ce le résultat de la jalousie d’avoir vu la société Oculus Rift se faire racheter pour 2 milliards de dollars par Facebook ? Quelle que soit la raison, l’accusation est grave et pourrait remettre en question l’avenir d’Oculus VR, même si maintenant l’entreprise peut se valoir d’un allié de taille : Facebook.


cc/flickr/Sergey Galyonkin
cc/flickr/Sergey Galyonkin
John Carmack, connu dans le milieu des jeux vidéo pour être à l’origine de la franchise Doom, a travaillé plusieurs années pour ZeniMax au sein de la société id Software qu’il a cofondée et qui est maintenant propriété de ZeniMax. Mais il a récemment rejoint l’équipe d’Oculus Rift en tant qu’ingénieur en chef.

Selon ZeniMax, au sein d’id Software John Carmack travaillait déjà sur la réalité virtuelle, base du projet Oculus Rift. ZeniMax accuse donc Carmack d’avoir emporté avec lui certaines technologies sur lesquelles il travaillait qu’il aurait ensuite données à Oculus Rift. Pour cela, ZeniMax demande au minimum une compensation financière.

Cela semble, en outre, indépendant du rachat par Facebook. Selon ZeniMax, John Carmack aurait été en contact avec Palmer Luckey, fondateur d’Oculus Rift, et aurait travaillé pour lui dans le cadre d’un accord entre les deux sociétés. Ensuite les deux groupes auraient tenté de trouver un accord concernant la propriété intellectuelle de l’Oculus Rift ; une propriété partagée aurait été envisagée mais aucun accord n’aurait été formellement signé.

Si c’était le cas, ZeniMax pourrait demander non seulement la propriété d’Oculus Rift, mais également remettre en question le rachat par Facebook ou encore demander une compensation financière égale à la moitié du prix de rachat, soit 1 milliard de dollars.

Pourtant, à la fois Oculus VR et John Carmack se défende de ces allégations estimant qu’il ne s’agit là que de jalousie issue de la transaction milliardaire.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook