Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Zone euro : l'appartenance de la Grèce est irrévocable pour Bruxelles





Le 5 Janvier 2015, par

Angela Merkel sera déçue. Elle qui semble souhaiter le départ de la Grèce de la zone euro, se heurte désormais à l'avis de Bruxelles sur la question, qui juge l'appartenance grecque irrévocable.


@Shutter
@Shutter
Bruxelles est claire. L'appartenance d'un pays à la communauté monétaire est irrévocable. Cela vaut pour la Grèce, et pour n'importe quel autre pays à l'heure où la question d'un départ de la zone euro agite de plus en plus d'esprits en Europe. 

C'est du moins ce qu'a précisé lundi 5 janvier un porte-parole de la Commission européenne, Annika Breidthardt, qui a déclaré que cette règle d'appartenance était inscrite dans le traité européen, et qu'il n'était pas question de revenir là-dessus.

Une déclaration qui répond évidemment aux derniers propos de la chancelière allemande. Angela Merkel, a en effet déclaré, d'après le quotidien allemand Spiegel, qu'elle serait prête à laisser sortir la Grèce de la monnaie unique, du moins en cas de victoire aux législatives du parti radical de gauche, Syriza.

Ce parti, qui a de bonnes chances de remporter les élections anticipées du 25 janvier prochain, souhaite notamment renégocier la dette grecque et adoucir la politique d'austérité imposée par Bruxelles.


Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook