Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pronuptia en faillite en raison de la baisse du nombre de mariages





Le 6 Février 2020, par Olivier Sancerre

Pronuptia ne se relèvera pas de la baisse du nombre de mariages. Le fabricant et distributeur français de robes de mariée met la clé sous la porte.


Des mariages toujours moins nombreux

En 2019, 227 000 mariages ont été célébrés, dont 6 000 entre personnes du même sexe. C’est le nombre d’unions le plus faible jamais enregistré : en 2000, on avait enregistré 305 000 mariages. Leur nombre a chuté de plus de 25% en 20 ans. De quoi plonger l’industrie de la robe de mariée dans les pires difficultés. Et Pronuptia n’a finalement pas tenu : le tribunal de commerce de Laval a rejeté toutes les offres de reprise et annoncé la fermeture définitive du groupe. 234 emplois vont être supprimés, tandis que le réseau de 41 boutiques va fermer. La première avait ouvert à Paris, en 1958.

Pronuptia s’était placé en liquidation judiciaire en septembre 2019, auprès du tribunal de commerce de Laval. L’entreprise, basée à Louverné en Mayenne, n’avait pas réalisé de résultats suffisants durant l’année pour éponger sa dette. L’entreprise avait poursuivi son activité jusqu’au 4 décembre, tandis qu’un administrateur judiciaire était chargé de trouver des repreneurs.

Aucune offre de reprise n’a trouvé grâce auprès du tribunal

Visiblement, aucun d’entre eux n’a su convaincre le tribunal du bien fondé des offres de reprise, d’où la faillite en bonne et due forme. Pronuptia avait déjà connu une mauvaise passe similaire : en 2012, le groupe se plaçait en redressement, avec un plan de continuation validé l’année suivante. Il comprenait notamment le remboursement de la dette étalée sur dix ans. L’entreprise devait encore rembourser 9 millions d’euros.

À la baisse du nombre de mariages se sont ajoutés le cours du dollar de plus en plus haut, les boutiques en ligne auxquelles font appel de plus en plus de consommatrices, ainsi que des difficultés conjoncturelles, comme la crise des « gilets jaunes », qui ont impacté l’activité de l’entreprise en début d’année dernière.



Tags : Pronuptia

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook