Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

À Doha, les pays de l'OPEP veulent geler la production de pétrole





Le 17 Avril 2016, par

Les prix du pétrole sont à un plus bas depuis de nombreux mois. Les pays producteurs de pétrole vont tenter de s'entendre ce dimanche 17 avril sur un gel de leur production, seule option leur permettant de relancer la machine des prix.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
C'est à Doha, au Qatar, que la discussion a lieu entre les pays membres de l'OPEP. Depuis deux mois, les négociations en coulisse ont permis au cours du pétrole de rebondir de près de 50% : de 26$ le baril, le prix du brut vogue actuellement autour des 40$. On reste bien loin des niveaux de 2014, où le baril dépassait les 100$.

Cette hausse des prix est attendue dans de nombreux pays producteurs de pétrole, dont les économies sont directement impactées par les tarifs de l'énergie : c'est le cas pour la Russie et le Venezuela, mais aussi dans plusieurs pays de l'OPEP qui doivent se serrer la ceinture.

Mais un accord est loin d'être gagné. L'Iran, de retour dans le jeu international après s'être entendu sur son programme nucléaire, n'a pas l'intention de geler sa production de pétrole. Le pays veut même augmenter fortement sa production, au niveau d'avant l'embargo occidental. L'Iran ne compte d'ailleurs pas se rendre à la réunion de Doha…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : pétrole

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook