Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Airbus et Boeing tous deux gagnants en 2013





Le 13 Janvier 2014, par

Dans l'industrie de l'aéronautique, personne n'a été perdant en 2013. Boeing et Airbus ont tous deux battu des records de livraisons et de commandes.


Du côté européen, Airbus a livré 626 appareils et enregistré 1 1 503 commandes nettes. Le concurrent américain affiche lui 648 appareils livrés, et 1 355 commandes nettes. L'avionneur européen a généré 240,5 milliards de dollars en commandes (au prix catalogue), contre 215,8 milliards pour Boeing. Les carnets de commandes sont plein des deux bords de l'Atlantique, qui dépassent les prévisions des entreprises - chez Airbus, on s'attendait à 600 ou 700 commandes en 2013.
 
Il s'agit de commandes nettes en dehors des annulations, toujours possibles en cas de coup dur chez une compagnie aérienne. Si l'on ne prend pas en compte ces annulations, les commandes d'Airbus auraient été de 1 619 appareils, contre 1 531 pour Boeing.
 
La concurrence accrue entre les compagnies aériennes explique leur engouement pour les nouveaux avions comme l'A320 Neo, qui a attiré plus de 2 500 commandes. De fait, les lignes de production sont bouclées : Airbus doit en effet livrer plus de 1 700 A320 jusqu'en 2018, année où la production du vénérable avion s'arrêtera. 812 unités du nouvel A350 sont déjà programmées, jusqu'en 2023. Et il en va de même chez Boeing, où le 737 Max donnera du travail aux employés de l'entreprise pendant au moins trois ans, tout comme d'ailleurs le 777X.
 
Ce volume de commandes exceptionnel ne sera sans doute pas au rendez-vous de 2014, mais les deux constructeurs auront d'autres problèmes à régler, comme l'augmentation de la cadence de la production. Les créneaux disponibles pour les clients sont en effet de plus en plus rares. Cela n'empêchera sans doute pas de nouvelles prises de commandes importantes cette année, aussi bien chez Boeing que chez Airbus.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook