Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Au premier trimestre, Boeing bat largement Airbus





Le 4 Avril 2014, par

La bataille du ciel a sacré son vainqueur : Boeing dépasse son concurrent européen Airbus d'une bonne tête, d'après le bilan commercial paru ce vendredi.


Dans le détail, sur le premier trimestre de l'année, le constructeur américain a enregistré 235 commandes nettes pour 161 livraisons, alors qu'Airbus a livré 141 avions et généré 103 commandes nettes seulement. Boeing fait donc beaucoup mieux que son grand rival en terme de commandes nettes. L'avionneur européen joue de malchance, puisque l'avionneur a enregistré 55 annulations de commandes, et notamment 12 unités de l'A350-800, alors que Boeing n'accusait que 40 annulations de commandes. Si en 2013, le secteur de la construction d'avion battait son plein (les deux entreprises ont chacune enregistré des records), les deux acteurs ont prévenu que 2014 serait une année plus difficile : en voici l'illustration. Et cela ne bénéficie pas à Airbus.
 
Néanmoins, le champion européen a tout de même connu un bon mois de mars, avec des commandes chinoises concernant 28 A330, les long-courriers du catalogue. Quatre compagnies aériennes locales ont sorti leur carnet de chèques et choisi l'offre d'Airbus, ce qui lui permet d'afficher de meilleurs résultats pour ce trimestre. L'activité moyen-courrier est également en bonne forme, puisque Airbus a enregistré huit commandes pour l'A320neo (la version remotorisée du best-seller A320) chez la compagnie Philippine Airlines. SaudiGulf a également acheté quatre A320.
 
En tout et pour tout, durant le seul mois de mars, Airbus a livré 58 unités, tandis que son carnet de commandes atteint les 5 512 appareils. Le début d'année est traditionnellement une période assez calme pour les avionneurs : en janvier, Airbus s'était contenté de 5 commandes nettes seulement, contre 35 commandes chez Boeing.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook