Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Dassault : le Rafale pourrait finalement décoller au Qatar





Le 28 Mars 2014, par

Dassault va t-il finalement réussir à trouver un premier client autre que la France pour son Rafale ? Le Qatar pourrait bien en effet s'offrir une poignée d'unités. (mis à jour le 31/03/2013)


Le salon de la défense de Doha, au Qatar, est le théâtre d'une guerre sans merci entre trois constructeurs pour renouveler la flotte d'avions de chasse du petit pays. Dassault est évidemment présent avec son Rafale, mais la concurrence est rude entre l'Eurofighter européen et le JSF américain. Dassault a cependant quelques chances de remporter le contrat, croit-on deviner au ministère de la Défense : ce sont entre 12 et 36 exemplaires du Rafale qui pourraient être vendus à l'armée qatarie. Concernant le prix et les montants des contrats, si le prix astronomiques du F-35 laisse tout ses chances au Rafale, la comparaison avec l'Eurofighter pourrait également tourner à son avantage. Bien que souvent pointé du doigt pour son prix, le Rafale doit avant tout être comparé à des avions équivalents : la comparaison technique avec le Gripen, dont il n'est pas question au Qatar justifie notamment l'écart de prix. Et selon un rapport de la Cour des Comptes Britanniques, l'Eurofighter est bien plus cher que le Rafale, à la fois à l'achat, comme en coût d'exploitation. C'est probablement l'une des raisons pour lesquelles l'Eurofighter est toujours arrivé derrière le Rafale dans les grandes compétition internationales. Le ministre de la Défense du pays, Al Atiya, a effectué la semaine dernière une visite en France qui a été interprétée comme un bon signe. Après la déconvenue brésilienne, voilà qui serait en tout cas une excellente nouvelle pour le fleuron militaire de Dassault.
 
D'autres entreprises françaises peuvent se vanter d'avoir d'ores et déjà remporté de juteux contrats. Airbus est un des grands gagnants des emplettes du Qatar, avec deux ravitailleurs A330 MRTT; l'avionneur peut aussi se féliciter de la lettre d'intention d'achat de 22 hélicoptères NH90 (12 en version terrestre, 10 en version navale), un appareil produit par NHIndustries, une co-entreprise détenue par Airbus Helicopters, Stork Fokker et Agusta. Il s'agit d'un contrat de 2 milliards d'euros. Cet hélicoptère avait été à l'origine conçu pour les besoins de plusieurs pays européens, dont la France, l'Allemagne, l'Italie ou encore la Belgique.
 
En tout et pour tout, le très riche Qatar a investi 23 milliards de dollars pour ses achats d'équipement militaire. Histoire sans doute de ne pas faire de jaloux, le pays a également acheté 23 hélicoptères d'assaut Apache, construits par le grand rival américain d'Airbus, Boeing.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook