Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Entre Air France et ses pilotes, c'est la guerre





Le 16 Juin 2015, par Léa Pfeiffer

Air France vient d'engager une procédure juridique à l'­encontre du SNPL, principal syndicat de pilotes de la compagnie, pour non-respect des engagements pris.


meunierd / Shutterstock.com
meunierd / Shutterstock.com

La défense par l'attaque

N'ayant pas obtenu l’application intégrale par ses pilotes des mesures d’économies acceptées en août 2012, la direction d’Air France s'est lancée dans la bataille juridique en référé à l’encontre du bureau Air France du SNPL, en raison de son refus de mettre en œuvre l’intégralité des engagements pris par le précédent bureau du syndicat, dans le cadre du plan Transform 2015.
 
Pour le SNPL Air France, cette décision « arrive clairement comme un coup de tonnerre ». Véronique Damon, secrétaire générale du syndicat, a fait part de son « étonnement total » à l'AFP. Elle « s’étonne que la compagnie adopte cette attitude extrêmement agressive à deux jours de l’ouverture des négociations du plan Perform » avec les pilotes.

De nouvelles mesures d'économies drastiques

Ce nouvel opus de la guerre entre la direction d’Air France et le syndicat majoritaire intervient parallèlement à l’annonce de nouvelles mesures de réduction des coûts, dévoilées ce lundi lors d’une rencontre avec l’encadrement, afin de compenser la nette détérioration des résultats commerciaux.

 

Ainsi, à l’hiver prochain, plusieurs lignes déficitaires (Vérone, Vigo, Kuala Lumpur, Stavenger) devraient être fermées, et des réductions de fréquences de vols sur le Japon, le Brésil et la Russie sont à prévoir. Les nouvelles réductions de dépenses s'élèvent à 80 millions d’euros.
 

La semaine dernière, le PDG d’Air France, Frédéric Gagey, avait déjà fait part de son intention d’accélérer la mise en œuvre des nouvelles mesures d’économies et d’amélioration de la productivité. A l’occasion, le patron d’Air France avait rappelé sa détermination à faire appliquer par les pilotes l’intégralité des efforts demandés dans le cadre du plan précédent.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook