Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

États-Unis : Apple veut son propre tuyau pour distribuer des vidéos





Le 24 Mars 2014, par

Apple a de gros besoins en terme de bande passante. Le constructeur américain est également un fournisseur de contenus en ligne par l'entremise de sa boutique iTunes Store, et pour assurer à ses clients la meilleure expérience possible, il compte bien mettre les moyens.


Comcast, premier câblo-opérateur au pays, et par ailleurs diffuseur de contenus lui aussi, serait entré en négociations avec Apple afin d'assurer au constructeur californien les tuyaux les plus larges possibles afin d'y faire transiter ses séries TV et films. Apple a besoin d'une bande passante de plus en plus importante pour livrer à ses clients américains les vidéos qu'ils sont de plus en plus nombreux à louer et consulter depuis l'Apple TV, un boîtier à connecter au téléviseur et qui ouvre l'accès au catalogue de l'iTunes Store.
 
Les infrastructures internet aux États-Unis sont loin d'être aussi performantes qu'en Europe, et la quasi-absence de concurrence ne pousse pas les opérateurs à réaliser des investissements suffisants afin d'améliorer leurs réseaux. Ce sont donc les distributeurs de contenus qui se doivent de financer en partie les investissements nécessaires : Netflix, le service de vidéo par abonnement, s'est récemment entendu avec le même Comcast pour ne pas voir les performances de streaming se dégrader.
 
Apple ne cherche pas à pousser les autres du coude : le constructeur veut s'assurer d'une bonne performance et serait prêt à payer pour posséder son propre « tuyau ». Pas question donc de toucher à la neutralité du net, une doctrine angulaire qui a largement participé du succès rencontré par internet… et que les opérateurs américains aimeraient supprimer.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook