Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Free Mobile : jusqu'à 12 € de dédommagement pour les clients 3G





Le 31 Mai 2017, par

Le réseau 3G de Free Mobile a souvent montré de gros signes de fatigue, en particulier lors les premières années du lancement du forfait de l'opérateur. Le « trublion » de la téléphonie mobile en France veut faire un geste pour les clients qui auraient subi ces désagréments.


En 2013, suite à la parution d'une étude sur la qualité de son réseau 3G, Free Mobile a été la cible d'une plainte d'UFC-Que Choisir. De nombreux consommateurs se plaignaient en effet de performances dégradées, par exemple pour la consultation d'une vidéo sur YouTube. Chemin faisant, cette plainte a fini par se muer en un accord à l'amiable au travers duquel Free Mobile s'engage à dédommager les abonnés à son forfait à 19,99 € par mois (15,99 € pour ceux qui possèdent une Freebox).

Cet accord, validé par le juge, concerne les clients qui ont constaté des dégradations sur le réseau 3G de Free Mobile entre janvier 2012 et le 20 octobre 2015. L'indemnisation est de 1 € pour chaque mois durant lequel la qualité de la connexion a été mauvaise, dans une limite de 12 € maximum. La somme finale sera décomptée sur l'une des deux prochaines factures, suivant la date de réception du formulaire.

Pour en bénéficier, il faut donc d'une part être toujours abonné de longue date à Free Mobile, et d'autre part remplir un formulaire depuis son espace en ligne, recevoir une confirmation papier envoyé par la Poste, signer le document et le renvoyer. Une procédure lourde qui, au final, ne devrait pas toucher tant de monde. Mais Free Mobile échappe à un procès.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : free mobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France
















Rss
Twitter
Facebook