Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Grèce : le plan de réformes approuvé par l’Eurogroupe





Le 24 Février 2015, par

La Grèce et son nouveau gouvernement ont franchi un cap. L’Eurogroupe, la réunion des ministres des Finances de la zone euro, a donné son blanc seing au programme présenté par le pays pour qu’il puisse continuer à profiter du programme d’assistance européen.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Dans les faits, la Grèce va bénéficier d’une extension de quatre mois du programme d’aide financière. Ça n’a pas l’air de grand chose, mais cette prolongation validée est une bouffée d’air dans un pays toujours au bord du gouffre.

Le commissaire européen Valdis Dombrovskis écrit sur Twitter que les mesures présentées par la Grèce ont été jugées suffisantes et complètes… même s’il ne s’agit que d’un point de départ « valide ». Le pays n’a pas fini de faire des efforts, en somme.

Athènes s’est notamment engagé à poursuivre et amplifier l’effort pour combattre l’évasion fiscale et la corruption, tout en continuant à réorganiser l’administration du pays. Le gouvernement d’Alexis Tsipras a jusqu’en avril pour finaliser la feuille de route.

Si la Grèce joue bien ses cartes, elle pourra ensuite éventuellement demander un assouplissement du carcan financier dans lequel les créanciers du pays le maintiennent.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : europe, grèce

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »
















Rss
Twitter
Facebook