Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'A380 ne fait plus recette





Le 13 Juillet 2016, par

L'A380 n'attire pas les compagnies aériennes. Airbus a officialisé une mauvaise nouvelle à l'occasion du salon de l'aéronautique de Farnborough, en Grande-Bretagne : la production du très gros porteur va se réduire.


La production actuelle de l'A380 était de 27 unités par mois l'an dernier. L'avionneur va réduire fortement la voilure : à partir de 2018, les lignes d'assemblage basées à Toulouse se contenteront de… un avion seulement par mois ! Airbus ne fait ici que répondre à l'apathie du marché, qui s'est déporté vers des avions plus petits, plus légers, moins gourmands. Il n'est d'ailleurs pas sûr que le programme se poursuive si les commandes ne suivent pas ; l'entreprise européenne pourrait également décider d'une nouvelle motorisation qui relancerait l'intérêt de l'appareil auprès des compagnies aériennes.

Malgré le battage médiatique et l'attrait du public pour l'avion, Airbus n'est pas encore parvenu à trouver le rythme de croisière qui justifierait de poursuivre la production sur la cadence actuelle. En tout, depuis la mise en service de l'A380 en 2007, le gros porteur a été commandé à 319 unités, dont 193 qui ont été livrés. Le constructeur est loin de ses objectifs : il tablait sur 1 200 commandes en vingt ans. Certes, il reste du temps avant d'atteindre ce but, mais c'est bien mal engagé.

« Par cette étape prudente et d’anticipation, nous fixons un nouvel objectif pour notre planning industriel et la demande commerciale actuelle, tout en gardant toutes les options ouvertes pour bénéficiers de marchés futurs pour l’A380, dans le contexte d’un marché de l’aviation croissant et de capacités aéroportuaires restreintes », explique le patron d’Airbus, Fabrice Brégier.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : airbus

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook