Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'Argentine accueillie à bras ouverts par les investisseurs





Le 19 Avril 2016, par

L'Argentine est de retour sur les marchés internationaux de capitaux, et le pays séduit les investisseurs. Malgré ses nombreuses faillites…


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
C'est la première fois en 15 ans que l'Argentine demandait un financement sur les marchés internationaux. Le pays a émis une nouvelle dette d'une maturité de 10 ans à un taux de 7,5%. Un pari... et un retour sur investissement suffisamment attractif pour appâter les prêteurs, qui ont apporté 68 milliards de dollars… alors que Buenos Aires ne cherchait à emprunter que 12 à 15 milliards de dollars !

Finalement, le pays a augmenté sa levée de fonds à 16,5 milliards, et ne reviendra pas sur les marchés de l'année. Ce prêt va permettre de rembourser les créanciers du pays, qui sont finalement parvenus à obtenir du gouvernement argentin l'argent prêté à l'État…

Ce succès signe donc le grand retour de l'Argentine sur les marchés internationaux de la dette, et pourrait bien entraîner dans son sillon d'autres pays de l'Amérique latine et du sud. D'autres pays émergents pourraient également être tentés de jouer leur carte sur ces mêmes marchés.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : argentine

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France
















Rss
Twitter
Facebook