Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’Assemblée nationale vote le prélèvement à la source





Le 20 Novembre 2016, par

Finalement, le prélèvement de l’impôt à la source a bel et bien été adopté à l’Assemblée nationale, après une manœuvre de l’opposition qui a pris le gouvernement et la majorité de court. À partir du 1er janvier 2018, l’impôt sur le revenu sera payé à la source et en temps réel.


Cela signifie que l’impôt sur le revenu sera prélevé directement sur la feuille de salaire et que c’est l’employeur qui devra s’assurer de la bonne gestion de cette nouvelle obligation. Une grande partie des salariés est concerné ; certains peuvent redouter que leur patron connaissent leur niveau de revenus.

Un mécanisme a été mis en place pour assurer la confidentialité des informations transmises au fisc. Le texte prévoit en effet que le contribuable salarié puisse demander un taux d’imposition standard. Il lui faudra ensuite régulariser sa situation auprès du fisc, puisque les prélèvements à la source ne concerneront pas tous ses revenus.

Les pensions de retraite et les professions indépendantes seront également concernés par ce nouveau dispositif. Les réfractaires pourront tenter de renverser cette loi avec l’alternance de 2017 : plusieurs candidats à la primaire de la droite et du centre ont en effet fait connaitre leur hostilité à cette mesure.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"