Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Sécurité sociale mise à contribution pour des économies supplémentaires





Le 11 Septembre 2014, par

Malgré une conjoncture qui n'incite pas à l'optimisme, et malgré une annonce la semaine dernière selon laquelle le plan d'économies de 21 milliards n'était pas tenable, Michel Sapin le ministre des Finances a finalement déclaré que l'objectif devait être tenu.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
De fait, en 2015, il faudra trouver 21 milliards d'euros d'économies… dans lequel manquent désormais 2 milliards, suite à la croissance en panne (elle devrait finalement s'établir à 0,4% en 2014 au lieu du pourtant déjà maigre 1% attendu). Ces deux milliards supplémentaires ne seront pas faciles à débusquer, mais pourtant il le faudra bien : c'est la condition sine qua non pour que Bruxelles autorise un délai supplémentaire (un de plus) qui permettra à la France d'atteindre les 3% de déficit. Cette année, le déficit va déraper à 4,4%.
 
Michel Sapin a une petite idée : ces économies supplémentaires vont être trouvées auprès de la sécurité sociale… même si Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, a laissé entendre son désaccord en affirmant que « les politiques sociales \[étaient] un élément fondamental du pacte républicain ». Sous-entendu : pas question de toucher à la cagnotte de la Sécu. Il le faudra bien, pourtant !
 
Et pourtant, il est peut-être possible de dégager quelques économies sur les 190 milliards d'euros dépensés par la Sécu en 2013. Mais où piocher ces deux milliards ? Le gouvernement n'en pipe pas un mot pour le moment, puisqu'il évalue les sources possibles. Gageons cependant que les nouvelles ne seront pas bonnes.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook