Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Suisse a enregistré l’arrivée de plusieurs grosses fortunes françaises





Le 2 Décembre 2016, par

La Suisse a perdu plusieurs de ses millionnaires en 2016… mais le pays en a vu d’autres emménager. Le bilan du magazine suisse Bilan dresse le bilan d’une année de départs et d’arrivées.


La Suisse laisse à Monaco plusieurs grandes fortunes parties s’établir sur le rocher. On compte notamment l’horloger Franck Muller et la famille Elkhereiji. Le chanteur Phil Collins est de retour aux États-Unis, tout comme la chanteuse Shania Twain revenue au Canada. Une poignée d’autres millionnaires a également quitté le pays cette année.

Mais la Suisse continue d’attirer ces grosses fortunes. Et notamment des françaises. Le pays enregistre ainsi l’installation de la famille Abittan, qui détient PhotoService et Grand Optical, Alain-Dominique Perrin (ancien patron de Cartier), ou encore Michel Venturini, fondateur de la chaîne d’électroménager But.

En tout et pour tout, ce sont 34 millionnaires français qui ont décidé de s’installer en Suisse en 2016. Le classement des fortunes hexagonales présentes au pays ne change pas : la famille Gérard Wertheimer (de Chanel) et ses 10 à 11 milliards de francs suisses, Patrick Drahi (Altice) avec 9 à 10 milliards, et la famille Castel avec 8 à 9 milliards.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : suisse

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"
















Rss
Twitter
Facebook