Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le prélèvement à la source sera testé en entreprises





Le 13 Mars 2016, par

Au 1er janvier 2018, le chambardement sera de taille. Les salariés verront une nouvelle ligne apparaître sur leur feuille de salaire, qui sera celle du prélèvement à la source pour l'impôt sur le revenu.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Fini de payer les impôts sur le revenu de l'année précédente : l'impôt sur le revenu sera donc prélevé à même le salaire. Il suivra donc les revenus du salarié, dont la rémunération mensuelle sera donc véritablement nette — elle sera moins importante pour chaque mois, mais il n'aura plus à faire un chèque au fisc pour régler des impôts sur une année précédente qui aura été, peut-être, plus profitable.

En attendant ce big bang fiscal dont on connaîtra les modalités avant l'été via le texte de loi sur le prélèvement à la source, le gouvernement cherche à tester le dispositif auprès d'entreprises partenaires, nous apprend Europe 1. Une phase d'expérimentation devrait en effet débuter sous peu, Bercy ayant demandé à la CGPME de fournir un coup de main.

Le gouvernement cherche à tester le prélèvement dans des entreprises de toutes tailles afin de caler au mieux le dispositif. De fait, c'est en effet l'entreprise qui collectera l'impôt sur le revenu. Le ministère des Finances fournira un taux de prélèvement qui sera modulé suivant la situation personnelle de l'employé. Un ménage pourra ainsi choisir la manière dont le prélèvement commun pourra être réparti entre chaque membre du foyer.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par Rodolphe le 13/03/2016 21:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OK. Bilan, en 2018, on paiera deux fois nos impots. ceux de 2017 et le prélèvement mis en place...
Bravo! Bercy est très fort.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook