Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le spleen des chefs d’entreprises





Le 29 Février 2016, par

Les chefs d’entreprises n’ont pas le moral. Le baromètre « La Grande Consultation » d’OpinionWay pour CCI France, La Tribune et Europe 1 montre un recul de l’optimisme pour les entrepreneurs.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
L’indice passe de 104 points en janvier, à 101 pour le mois de février. Pour donner un ordre de grandeur, le baromètre affichait un total de 130 en septembre dernier… Ce gadin est difficile à comprendre, le gouvernement n’ayant de cesse de chouchouter les chefs d’entreprises.

Mais voilà, le contexte est jugé plus difficile. Une majorité des entrepreneurs interrogés estime en effet qu’ils manquent de visibilité et que leurs carnets de commandes sont insuffisants. Ils se disent aussi « pas concernés » par les annonces gouvernementales, comme la prime à l’embauche de 2 000 euros pour un salarié rémunéré jusqu’à 1,3 fois le smic.

13% seulement des patrons indiquent qu’ils sont confiants dans l’avenir de l’économie française pour les douze prochains mois. 35% estiment que « ce sera mieux demain ». 40% se disent tout simplement « inquiets » du paysage économique en France. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : moral

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »
















Rss
Twitter
Facebook