Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Même le ministre des Finances ne croit pas au 1% de croissance en 2014





Le 6 Août 2014, par

Les objectifs de croissance pour la France ne sont pourtant pas bien élevés (1% pour 2014), mais plus personne ne semble sérieusement y croire… pas même le ministre des Finances !


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
L'Union Européenne, l'Insee, Moody's, le FMI… Tous accablent la France d'avoir vu trop large pour sa prévision de croissance annuelle. 1%, ce n'est pourtant pas la mer à boire, mais la dure réalité des faits est ce qu'elle est : trimestre après trimestre, la croissance ne sera sans doute pas (encore) au rendez-vous en 2014.
 
Même Michel Sapin n'y croit plus. Le Canard Enchaîné de ce mercredi lui prête ainsi des propos peu encourageants : « Si l'on est au-dessus de 0,5 % de croissance à la fin de l'année, ce sera déjà bien ». La petite phrase aurait été entendue durant un séminaire gouvernementale qui s'est tenu le vendredi 1er juillet. De fait, le ministre des Finances du gouvernement ne croit plus en ses belles promesses… « 0,5% de croissance, c'est certes mieux que ce que l'on a connu, mais moins bien que ce que l'on pouvait espérer », aurait rajouté Michel Sapin.
 
Il faut dire que pour le coup, le gouvernement vise le réalisme. L'Insee avait par exemple estimé une croissance à 0,7% pour cette année; l'agence de notation Moody's annonçait 0,6%. Ce mauvais chiffre attendu rejoindra le cimetière des illusions dans lequel on trouve la promesse de réduire les déficits à 3% en 2015 : ce ne sera très certainement pas le cas non plus alors que le déficit pourrait avoisiner les 4,3%, voire les 4,3% du PIB cette année.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook