Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Mistral : Pas de vente à la Russie pour l’instant, d’après Michel Sapin





Le 30 Octobre 2014, par

Le ministre de l’Economie et des Finances ne souhaite toujours pas vendre de porte-hélicoptère Mistral à la Russie. Pour Michel Sapin, les conditions pour la livraison "ne sont pas réunies" à l’heure actuelle.


@Shutter
@Shutter

L’imbroglio continue. La France doit-elle assurer sa livraison de porte-hélicoptère Mistral à la Russie sous peine de détruire sa crédibilité et de perdre plusieurs milliards d’euros, ou bien doit-elle attendre que les conditions dictées par la communauté internationale soient réunies pour la Russie ? Pour Michel Sapin, la seconde solution semble primer à l’heure actuelle.

 

Interrogé jeudi 30 octobre sur RTl, le ministre de l’Economie a indiqué que les conditions n’étaient pas réunies sur la question ukrainienne aujourd’hui pour livrer ces bateaux militaires à la Russie de Vladimir Poutine. Une déclaration qui vient contredire celle de Dmitry Rogozine, le vice-Premier ministre russe, qui indiquait mercredi avoir reçue une invitation pour se rendre à St Nazaire.

 

Tout le monde semble pour l’instant pendu aux lèvres de François Hollande, qui doit donner sa décision définitive courant novembre, selon Jean-Yves Le Drian. Certains observateurs remarquent toutefois que la France subit la pression d’acteurs internationaux comme les Etats-Unis et l’Angleterre tout en mentionnant le fait qu’en période de crise économique, un contrat de 1,2 milliard d’euros ferait sans doute du bien aux finances françaises. Ce qui n’est passé inaperçu aux yeux de la Russie. 



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par Dimitri Halby le 30/10/2014 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
France doit-elle assurer sa livraison de porte-hélicoptère Mistral à la Russie sous peine de détruire sa crédibilité et de perdre plusieurs milliards d’euros?

Vérifiez vos sources s'il vous plait, il est important de fournir les chiffres corrects: 251 millions d'euros très exactement en cas de rupture de contrat. Chiffre confirmé par un député Européen ayant accès au dossier.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook