Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pétrole : les cours continuent de baisser





Le 25 Novembre 2016, par

Les automobilistes et les pays consommateurs de pétrole ont le sourire aux lèvres : les cours de l’or noir ne cessent de chuter, alors que les pays producteurs, ceux de l’Opep et les non membres, ne parviennent toujours pas à s’entendre.


Un accord de principe conclu à Doha fin septembre devait donner le tempo : les pays producteurs de pétrole membres de l’Opep allaient réduire ou stabiliser leur production afin de faire remonter les prix. Mais les discussions qui ont suivi ont montré de profondes dissensions entre les pays.

L’Arabie saoudite, premier producteur de pétrole au monde, ne participera pas à une réunion lundi, qui doit pourtant préparer le sommet de Vienne du 30 novembre durant lequel l’accord doit être mis en place. Riyad exige que l’Opep s’entende sur le partage des efforts en vue de réduire la production. L’Iran explique de son côté vouloir retrouver le niveau de production (4 millions de barils) d’avant les sanctions internationales.

Quant à l’Irak, le pays a besoin des ressources financières du pétrole pour financer ses opérations militaires contre Daech sur son territoire. Ces désaccords sont de nature à baisser le cours du baril. Vendredi 25 novembre, le WTI fléchissait de 4% à 46,01 $ ; le Brent de la Mer du Nord cédait 3,5% à 47,13 $. Et dans les conditions actuelles, on voit mal comment un accord pourrait intervenir le 30 novembre.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : pétrole

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?
















Rss
Twitter
Facebook