Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Streaming : Taylor Swift fait plier Apple





Le 22 Juin 2015, par

Apple Music est censé replacer le créateur de l’iPhone au centre de la distribution de contenus musicaux. Ce service de streaming doit en effet rendre la monnaie de leur pièce aux Spotify et autres Deezer, qui se sont incrustés dans les smartphones et les ordinateurs, au détriment de l’iTunes Store et de son modèle du téléchargement à la pièce.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Afin d’attirer le chaland et leur donner l’envie de payer la dizaine d’euros que coûtera l’abonnement à Apple Music, le constructeur californien a mis en place une période d’essai gratuite de trois mois. Une sorte de réponse aux offres d’écoute gratuite financée par la publicité de la concurrence, qui ne rapporte pas grand chose à l’industrie du disque.

Oui mais voilà, si Apple s’est arrangée avec les maisons de disques pour obtenir des licences de leurs catalogues à écouter gratuitement, la fronde est venue des artistes et en particulier, des indépendants. Car ces derniers ne devaient pas payés durant ces trois mois… Qui accepterait de travailler sans rémunération durant un quart de l’année ?

Plusieurs regroupements d’artistes indépendants et des petits labels ont eu l’occasion de dire tout le mal qu’ils pensaient de la situation, menaçant même le lancement d’Apple Music programmé le 30 juin. Le dossier a basculé lorsque Taylor Swift a mis en ligne une lettre ouverte à Apple, dans laquelle elle exige d’être payée elle et ses camarades durant ces trois mois.

En quelques heures, le nœud s’est dénoué et Apple a finalement consenti à payer les artistes pendant ces trois mois. Mais que d’atermoiements et de controverse pour en arriver là…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : apple

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook