Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La RATP va supprimer plus de mille postes





Le 21 Octobre 2018, par La Rédaction

La RATP va entreprendre des coupes dans les effectifs des fonctions support. Ce sont plus d'un millier de postes qui sont concernés, alors que la régie va perdre le monopole des bus parisiens à la fin de l'année 2024.


Les Echos rapportent que la RATP veut réduire les coûts des fonctions support, qui pèsent actuellement 20% dans les charges d'exploitation de l'entreprise, à 17% d'ici 2024. C'est toujours un peu plus élevé que les 15% en moyenne chez les concurrents. Mais il s'agit pour la régie de gagner en efficacité et en productivité. Il faudra en effet se montrer performant lorsque les bus de la concurrence pourront prendre des passagers à ceux de la RATP, d'ici 2024. Le plan de performance prévoit de 100 à 150 suppressions de postes par an, soit un total de 1 000 à 1 100 postes en moins.


Les fonctions support comptent un effectif d'environ 5 000 salariés ; elles concentrent les tâches de marketing et commercial, de ressources humaines, de finance, de système d'information, etc. Ces suppressions de postes permettront à l'entreprise d'engranger des économies de 121 millions par an et un gain de productivité de 2,5% chaque année, en fonction des métiers. La RATP ne mettra pas en place de plan de licenciement, mais le groupe ne remplacera pas systématiquement les départs en retraite, il redéploiera des postes en interne et davantage de ruptures conventionnelles seront possibles.

Il s'agit donc pour la RATP de fonctionner de manière plus efficace dans un contexte où la concurrence est prête à en découdre. Jusqu'à présent, le groupe de transports a su éviter la colère des syndicats puisqu'aucun mouvement social n'est prévu. Mais la direction va devoir marcher sur des œufs pour continuer à éviter le conflit sur les fonctions support.



Tags : ratp

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Opinion



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"










Rss
Twitter
Facebook