Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

500 000 abonnés pour la 4G de Bouygues Telecom





Le 13 Novembre 2013, par

Paris réussi pour le troisième opérateur français, Bouygues Telecom. En réutilisant son vieux réseau 1800 Mhz (le fameux "DCS 1800 de ses débuts), fréquence compatible avec les téléphones 4G dont les iPhone 5, il a su attirer des mobinautes en quête de vitesse.


500 000 abonnés pour la 4G de Bouygues Telecom
C'est un vrai succès pour Bouygues Télécom, qui avait longtemps eu la réputation d'être innovant sur le plan tarifaire et de l'offre commerciale, avant d'être dépassé par les opérateurs alternatifs virtuels (MVNO) puis par Free. En quelques semaines, le troisième opérateur a réussi à faire souscrire 500 000 clients (dont 160 000 déjà clients de ses autres offres) à un abonnement spécifique 4G, vendu 29,90 euros quand le standard du marché est désormais 19,90 euros pour un forfait illimité, avec accès Internet 3G compris de 1 à 3 Go en fonction de l'opérateur.

Chez Bouygues Telecom, pour 29,90 euros, les abonnés peuvent bénéficier sur un peu plus de 45 % du territoire français de la vitesse de la 4G pour leurs transmissions data, soit un débit 5 à 10 fois supérieur à celui de la 3G, en théorie. Mais surtout, ce forfait octroie un volume de 5 Go, quand jusqu'ici la consommation théorique autorisée chez tous les opérateurs était de 2 ou 3 Go. Dans les faits, les clients qui dépassent voient leur débit diminué, sauf que la plupart du temps, cette baisse du débit est insensible, quand elle n'est tout simplement pas mise en oeuvre.

Au final, grâce à la 4G qui ne lui a pas coûté grand chose en investissement nouveaux, puisqu'il lui a suffit de changer des cartes informatiques sur des antennes déjà existantes en 1800 Mhz couvrant la plupart des grandes villes et axes majeurs en France, Bouygues Telecom conquiert 332 000 abonnés depuis le début de l'année, ce qui lui permet de s'approcher du chiffre symbolique des 10 millions de clients, à 9,76 millions.  Si l'on ajoute les clients que son partenaire Virgin Mobile (MVNO) devrait lui apporter indirectement, toujours sur la 4G (Virgin ayant signé un accord avec Bouygues pour cette fréquence, alors que la 2G et la 3G sont opérés par Orange), le réseau DCS 1800 Mhz de Bouygues Télécom, datant de ses débuts en 1997, sera passablement amorti, ce qui devrait augmenter sa rentabilité à terme.

Pour l'instant, sur neuf mois, Bouygues Telecom a réalisé 3,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires, en recul de 13 % par rapport à la même période sur 2012. La faute au fameux forfait à 19,90 euros qui s'est imposé comme la référence de tout le marché mobile français. Mais son résultat net a lui progressé de 26 % (à 86 millions d'euros), grâce au plan d'économies réalisé depuis le début de l'année, qui passait bien évidemment par des licenciements.

Il faudra encore un à deux ans pour que les concurrents de Bouygues Télécom atteignent son niveau de couverture en 4G. Rappelons que lors des enchères pour les fréquences 4G, Bouygues avait refusé de déposer une offre, pour obtenir quelques mois plus tard des fréquences 4G, en quantité moindre certes, mais nettement moins cher que ses concurrents… 



Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook