Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Après les taxis, les VTC font entendre leur voix





Le 21 Juillet 2014, par

Les véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) ont bien l'intention de faire entendre leur voix, après que le gouvernement ait — beaucoup — écouté les taxis traditionnels. Et pour se faire remarquer, les VTC ne vont pas utiliser les mêmes armes que leurs concurrents.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Un rassemblement a eu lieu ce lundi dans le 7ème arrondissement de Paris, regroupant les VTC des cinq principales entreprises du secteur, à savoir SnapCar, Chauffeur-Privé, LeCab, AlloCab et Supershuttle. Uber a préféré rester en retrait de ce mouvement. Il s'agit pour ces sociétés de dénoncer un amendement complétant le projet de loi de Thomas Thévenoud, qui vise à encadrer cette profession et celle des taxis — par bien des aspects, il s'agit surtout de protéger la corporation des taxis en mettant des bâtons dans les roues des VTC, dénoncent-ils.
 
L'amendement en question oblige les chauffeurs de VTC de revenir au siège de l'entreprise avant de prendre une nouvelle course. Une contrainte supplémentaire qui fait peser « une réelle menace », dénonce la FFTPR (Fédération française du transport de personnes sur réservation), qui a déjà fort à faire avec l'interdiction de la maraude électronique. À l'heure où le gouvernement veut s'attaquer aux secteurs protégés, voilà en tout cas un signal étrange que de vouloir protéger à tout crin un secteur qui a toutes les peines du monde à se moderniser pour faire face à une concurrence plus agile.
 
Mais au contraire des taxis, les VTC ne veulent pas perturber la circulation. Après une première interdiction par la préfecture d'un rassemblement à Bastille, les VTC ont décidé de ne limiter les conséquences sur le trafic automobile. À contre courant, une fois de plus, de leurs concurrents.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : taxi, vtc

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook