Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : Londres prêt à verser 40 milliards d'euros à Bruxelles





Le 6 Août 2017, par

Un chèque de 40 milliards d'euros : c'est ce serait prêt à verser Londres pour le divorce d'avec l'Union européenne. Une somme conséquente, mais qui est assortie de conditions que Bruxelles pourrait ne pas accepter.


Ce montant est évoqué par le Sunday Telegraph, qui le tient de sources proches du gouvernement. Aucun officiel ne s'est risqué à le confirmer, mais le quotidien britannique offre des détails supplémentaires qui semblent indiquer qu'il s'agit au moins d'un ballon d'essai de la part de Londres afin de tâter le terrain. À partir de mars 2019, c'est à dire à la fin des négociations, le Royaume-Uni serait prêt à verser 10 milliards d'euros chaque année jusqu'au 40 milliards. Les chèques sont toutefois assortis de conditions, notamment l'accès au marché unique européen.

Or, c'est là que le bât blesse : à Bruxelles, on veut d'abord discuter des droits des citoyens européens résidant au Royaume-Uni, de la frontière entre les deux Irlande et du montant du chèque du divorce, qui épongera les obligations financières sur lesquelles le pays s'était engagé avant le Brexit. Les négociations commerciales ne débuteraient qu'après ces conditions fixées… Du côté de Londres, on souhaite visiblement régler les histoires de gros sous avant tout, ce qui n'est pas la volonté de Michel Barnier, le négociateur en chef de l'UE.

Ce d'autant que la somme qui circule officieusement à Bruxelles tourne plutôt entre 60 et 100 milliards d'euros. Autant dire qu'on est loin du compte encore. Philip Hammond, le ministre britannique des Finances, a déclaré que le pays honorerait ses engagements, le Royaume-Uni ne « fuyant pas ses dettes ». Mais il a aussi jugé « fantaisiste » la somme de 100 milliards d'euros… Il y a donc encore du travail pour rapprocher les deux capitales.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"