Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Coupes claires chez Alitalia





Le 19 Mars 2017, par

Alitalia est en difficulté. La compagnie aérienne a l'intention de revenir aux bénéfices à l'horizon 2019, une nécessité qui va passer par une lourde restructuration et des économies importantes.


L'entreprise aérienne a dévoilé son nouveau plan de restructuration. Une potion amère pour tous les salariés, puisque Alitalia entend supprimer 2 037 postes à terre, et réduire drastiquement le salaire des pilotes : on parle d'une baisse comprise entre 22 et 28%, selon des sources syndicales. L'objectif à terme est de réaliser un milliard d'euros d'économies au cours des trois prochaines années.

Du côté de la direction, personne n'a encore commenté le plan de restructuration. En revanche, les syndicats ont d'ores et déjà appelé à une grève de 24 heures le 5 avril. Un mouvement qui sera peut-être suivi d'autres journées d'action au vu de l'ampleur des coupes demandées. Des difficultés sont donc à prévoir à l'avenir sur les lignes desservies par Alitalia.

La compagnie aérienne est détenue à 49% par Etihad Airways. L'objectif, d'ici 2019, est d'augmenter le chiffre d'affaires de 30%. L'entreprise doit viser des revenus de 3,7 milliards d'euros dans les trois ans, ce qui lui permettra de revenir dans les rails de la rentabilité. Le plan de restructuration a été approuvé par le conseil d'administration du groupe.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : alitalia

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »
















Rss
Twitter
Facebook