Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Emmanuel Macron veut des fonctionnaires payés au mérite





Le 10 Novembre 2015, par

Emmanuel Macron continue de faire enrager les rangs du gouvernement et la majorité socialiste. Le ministre de l'Économie, invité ce mardi 10 novembre d'Europe 1, a estimé que la rémunération des fonctionnaires devait en partie intégrer une part de mérite.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
« Je pense qu'il faut accroître la part de mérite, la part d'évaluation, dans la rémunération de la fonction publique », a-t-il expliqué, tout en assurant qu'il s'agissait là d'une conviction personnelle qui n'engageait pas le gouvernement. Il a toutefois nuancé son propos en précisant que « la performance, quand on est fonctionnaire, ne se mesure pas forcément comme dans une entreprise ».

La précision est importante mais elle n'a pas été relevée par les syndicats. Jean-Claude Mailly, le patron de Force Ouvrière, a en effet ironisé sur Twitter, en se demandant si le salaire du ministre devait lui aussi être indexé sur sa performance. Plus sérieusement, il a estimé qu'il était dangereux d'utiliser des critères provenant du privé dans la gestion du personnel de la fonction publique.

Emmanuel Macron n'a d'ailleurs pas manqué de faire réagir au sein du gouvernement. Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique, a ainsi déclaré que son homologue de l'Économie « sache que le système du mérite existe pour avancer la carrière », au travers d'une indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"

Fusions acquisitions : les pièges de l’engagement

Louis BERNARD, auteur de "La gestion de crise illustrée", nous livre les enseignements de la crise des missiles de Cuba
















Rss
Twitter
Facebook