Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Gameloft se bat contre Vivendi





Le 29 Mars 2016, par

Gameloft est toujours la cible de Vivendi mais si l'OPA hostile a été validée par l'AMF, le gendarme de la Bourse, c'est le calme plat sur ce front. Et pour cause : l'offre du groupe de Vincent Bolloré est inférieure au cours actuel de l'action de l'éditeur de jeux vidéo mobiles.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Les actionnaires n'ont donc aucune raison valable d'apporter leurs titres à Vivendi, ce qui donne dans le même temps un peu de temps à Gameloft pour peaufiner sa stratégie. Michel Guillemot, patron du studio de jeux vidéo, a dans une interview au Monde estimé que la holding de Vincent Bolloré allait déprécier les actifs de Gameloft.

« Vivendi explique qu'il va nous aider à nous développer à l'international, c'est déjà 96% de notre chiffre d'affaires ! Ils veulent nous donner du cash, nous en avons déjà », déclare-t-il. Mais ce dont a besoin Gameloft, c'est surtout de laisser les développeurs créer les jeux qui se vendront partout dans le monde. 

Michel Guillemot indique qu'un rapprochement avec Vivendi « n'est pas de nature à créer des synergies substantielles pour les actionnaires de Gameloft ni à accélérer le projet industriel de la société ». De plus, le management à la manière de Vincent Bolloré ne lui plait pas : « regardez ce qu'il s'est passé chez Canal+, Dailymotion, Telecom Italia. Que reste-t-il du management ? Depuis vingt ans, la méthode de Vincent Bolloré est toujours la même ». De plus, le scénario d'un regroupement avec Ubisoft, la société-sœur, n'est pas non plus à l'ordre du jour. Gameloft veut s'en sortir seul. L'entreprise aura-t-elle les reins suffisamment solides ?


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : gameloft

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook