Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Gaz : derrière la baisse se cache une hausse





Le 4 Décembre 2014, par

Mauvaise surprise pour les quelques 7 millions de foyers qui, en France, se chauffent au gaz. Les tarifs réglementés vont finalement augmenter sous l'effet d'une taxe, alors qu'ils auraient dû baisser.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
La douceur du climat, les stocks satisfaisants en Europe, et un approvisionnement correct ont habitué les consommateurs à des hausses légères des prix du gaz, voire… à des baisses. Ainsi, les prix auraient dû baisser de 0,6% au 1er janvier prochaine. Mais ce ne sera pourtant pas le cas : la tradition veut que les tarifs augmentent en début d'année, et elle sera respectée puisque les tarifs réglementés vont effectivement augmenter de 1,8%, d'après une info le Figaro !

Quelle est la raison de ce prodige ? C'est assez simple, c'est la faute… à la taxe. En l'occurrence, la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN), dont la révision annuelle du début d'année conduit à un doublement, rien de moins.

Il est à noter que les clients de GDF Suez ne seront pas les seuls touchés par cette hausse, puisqu'elle s'applique à tous les opérateurs, pas uniquement l'historique.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : gdf suez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France
















Rss
Twitter
Facebook