Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Groupe PSA : Carlos Tavares assume sa rémunération





Le 5 Mai 2016, par

Le débat sur la rémunération des grands patrons a rebondi ces derniers jours, avec les 7,2 millions d’euros versés à Carlos Ghosn par le conseil d’administration de Renault… contre ses actionnaires et les représentants de l’État.


Carlos Tavares, président du directoire du groupe PSA, était invité à témoigner devant l’Assemblée nationale sur ce sujet. Pour le patron du groupe automobile, il n’y a rien de plus normal de bien payer les chefs d’entreprise. Lui qui a reçu 5,24 millions d’euros pour l’exercice 2015 de PSA explique : « J'ai pris un risque personnel que j'assume. Comme je l'ai dit, je me considère comme un joueur de football ou comme un pilote de Formule 1, il y a un marché ». Et qui dit marché, dit concurrence : si on veut les meilleurs, il faut y mettre le prix.

« Par rapport à mes pairs, je suis payé le tiers ou la moitié. Tout cela, ce sont des faits qui ne sont pas audibles, et j'en ai pleine conscience, mais c'est la réalité de notre monde », a-t-il aussi déclaré. Lors de l’assemblée générale des actionnaires du groupe PSA, les actionnaires ont validé le versement de la rémunération de Carlos Tavares à 76,53%, alors que ce salaire a doublé par rapport à l’année précédente. L’État, actionnaire minoritaire du constructeur, avait voté contre, comme pour Renault.

Plus globalement, Tavares dit aussi que « Le fait que nous n'arrivions pas à nous débarrasser de cette question est un problème pour la France, pour sa capacité à s'inscrire dans la dynamique du monde ». Le débat n’a donc pas fini faire rage, ce d’autant qu’Emmanuel Macron a fait part de sa volonté de légiférer sur le point.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : psa

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook