Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’attribution de la Coupe du Monde 1998 en France a-t-elle été truquée ?





Le 4 Juin 2015, par

Les révélations et les coups de théâtre se succèdent à la FIFA et après la démission surprise de Sepp Blatter, c’est au tour de l’attribution de plusieurs Coupes du Monde qui est au cœur du scandale — dont une qui intéressera tout particulièrement les amateurs français : l’attribution de l’événement à la France en 1998 se serait en effet basé sur des pots-de-vins.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Chuck Blazer, ancien secrétaire général de la Concacaf, la confédération du football en Amérique du Nord, Amérique centrale et Caraïbes, est devenu informateur pour les autorités américaines. Il était un des responsables de la FIFA les plus influents pour l’attribution de la Coupe du Monde, et il n’hésitait pas à demander des commissions et des pots-de-vins pour « faciliter » les choses.

Surnommé « monsieur 10% » dans le milieu (le pourcentage de commission qu’il réclamait), il a déclaré devant un juge américain en 2013 que les attributions de l’organisation de la Coupe du Monde en 1998 en France, ainsi qu’en 2010 en Afrique du Sud l’ont été sur des bases de corruption. On manque encore de chiffres actuellement, mais le soupçon est désormais de mise.

Ces révélations, qui seront sans nul doute suivies par d’autres, jettent une ombre sur la FIFA et les pays organisateurs, qui devront à leur tour mener l’enquête pour démêler le vrai du faux.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : fifa

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »
















Rss
Twitter
Facebook