Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Grèce repousse ses échéances





Le 5 Juin 2015, par

Athènes avait jusqu’à ce vendredi 5 juin pour honorer une échéance de 300 millions d’euros au FMI. Athènes a finalement décidé de repousser la date limite à la fin du mois, et ce de manière unilatérale.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
C’est que le pays fait face à de sérieuses difficultés. Ces 300 millions auraient dû être suivis par trois autres chèques, pour un montant global de 1,6 milliard d’euros. Mais finalement, la Grèce va donc regrouper tous ses paiements pour le 30 juin… en espérant qu’un accord soit trouvé d’ici là, car ces remboursements doivent ensuite permettre à Athènes de recevoir la dernière tranche du plan d’aide international, soit 7,2 milliards.

En attendant, c’est la surprise du côté des partenaires de la Grèce. Alexis Tsipras, le premier Ministre du pays, avait pourtant assuré que le premier chèque serait versé au jour dit, c’est à dire ce vendredi. La décision de tout regrouper pour un versement global à la fin du mois lui permet d’acheter un peu de temps. Mais il viendra bien un moment où il faudra respecter l’échéance…

En attendant, le FMI et les institutions font le dos rond et croisent les doigts. La Grèce n’est pas en défaut de paiement, du moins… pas encore. Mais que se passera-t-il au 30 juin ?


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : fmi, Grèce

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France
















Rss
Twitter
Facebook