Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Taxe Tobin entrera en vigueur avant le 1er janvier 2016





Le 6 Mai 2014, par

Encensée par les uns et décriée par les autres, la taxe Tobin, du nom de l’économiste James Tobin, prix Nobel d’économie en 1972, n’a cessé de faire débat depuis sa proposition et, surtout, depuis que les gouvernements ont réellement voulu la mettre en place. Malgré un consensus européen qui n’a pas été atteint, elle sera une réalité avant 2016 selon le ministre des Finances autrichien Michael Spindelegger.


(c)Shutterstock/economiematin
(c)Shutterstock/economiematin
Le ministre autrichien qui s’est réuni ce mardi 6 mai 2014 avec ses homologues de l’Union Européenne à 28 a déclaré qu’un accord avait été trouvé. Notamment entre l’Allemagne, la France, l’Italie et l’Espagne qui sont les principaux soutiens de cette taxe. Elle devrait entrer en vigueur au plus tard le 1er janvier 2016.

La taxe Tobin, appelée aussi taxe sur les transactions financières (TTF) ou encore « taxe Robin des bois » par ses détracteurs, a pour but de taxer les transactions financières, notamment les transactions d’actions ainsi que quelques produits dérivés. Cela devrait avoir un impact, selon l’économiste James Tobin, sur la volatilité des taux de change.

Toutefois, elle est fortement critiquée par le Royaume-Uni. Londres étant la principale place de marché européenne, le gouvernement britannique considère que cette taxe représente un danger pour l’économie du pays. George Osbourne, Chancelier de l’Echiquier du Royaume-Uni, a d’ailleurs déjà averti que « Si cette taxe a un impact sur d’autres économiques européennes, elles sont en droit de la contester, et nous allons le faire ».

George Osbourne est soutenu, dans  sa lutte contre la taxe Tobin, par son homologue suédois, Anders Borg. Le ministre de l’économie de l’état nordique estime en effet que la taxe Tobin aurait été inefficace et coûteuse. Il déplore également l’absence de « travail technique sur les pays non participants » et l’absence de « consultation politique ».


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook