Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les marchés financiers saluent le premier tour de l’élection présidentielle





Le 24 Avril 2017, par

Au lendemain d’un premier tour de l’élection présidentielle qui a placé Emmanuel Macron en tête, les marchés financiers français et européen sont à la fête.


Les principales places boursières européennes saluent le choix des électeurs français, alors que la craint d’un second tour opposant Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon semblait de moins en moins improbable à quelques jours de l’élection. C’est finalement Emmanuel Macron (23,75% des votes) qui se place devant la candidate du Front National (21,53%), avec de bonnes chances de l’emporter au second tour le 7 mai. Selon plusieurs sondages en effet, l’ancien ministre de l’Économie devrait devenir sans trop de peine le Président de la République.

En attendant, c’est le soulagement sur les places financières. À Paris, le CAC40 gagne près de 4%, les banques françaises caracolent avec des progressions pouvant aller jusqu’à 9%. À Francfort, le DAX progresse de 2,5%, à Londres le FTSE gagne 1,6%. Les secteurs de la construction, de l’automobile et de la chimie progressent également.

Mieux encore, la France paie sa dette moins chère, les investisseurs se positionnant favorablement. Le rendement des obligations à 10 ans recule à 0,7750%, sont plus bas depuis janvier. Le spread, ou écart de rendement, est de 45 points de base, contre un plus haut de 81 points en février. Et l’euro s’est repris face à la monnaie américaine : +1% à 1,0854 dollar. Un niveau qu’on n’avait pas vu depuis le 10 novembre.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : bourse

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »
















Rss
Twitter
Facebook