Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Opel et Vauxhall achetés par le groupe PSA pour 1,3 milliard d'euros





Le 6 Mars 2017, par

Il n'a fallu que quatre mois de négociations entre le groupe PSA et General Motors pour que le premier acquiert les activités européennes du second. Opel et Vauxhall tombent officiellement dans l'escarcelle du constructeur français.


En échange d'un chèque de 1,3 milliard d'euros, le groupe PSA (Peugeot, Citroën et DS) achète à GM les deux marques Opel et Vauxhall, ainsi que six usines de montage et cinq usines de production de pièces. Cela représente 40 000 salariés supplémentaires qui vont devoir s'adapter aux lignes de production de PSA. Ce rachat « change la donne », s'est réjoui Carlos Tavares, le patron de PSA.

Aux termes de cette transaction, le groupe français devient un géant européen, dauphin de Volkswagen sur le vieux continent. Opel et son équivalent britannique Vauxhall vendent chaque année environ 1,2 million de véhicules, qui vont donc s'ajouter aux volumes annuels de PSA soit 3,15 millions d'immatriculations neuves. Le chiffre d'affaires du constructeur français atteint désormais les 55 milliards d'euros.

Reste maintenant à réorienter Opel et Vauxhall. Ces seize dernières années, General Motors n'est pas parvenu à gagner d'argent avec son activité européenne. Pire, le géant de Detroit a accumulé des pertes s'élevant à 15 milliards de dollars sur cette période. PSA entend redresser la barre rapidement, en remettant les deux marques sur les rails de la rentabilité d'ici 2020.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : psa

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France
















Rss
Twitter
Facebook