Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pouvoir d'achat : les Français ont des fins de mois difficiles





Le 30 Janvier 2014, par

Les fins de mois sont difficiles pour près d'un Français sur trois, rapporte une étude LH2 sur le pouvoir d'achat.


Les Français déclarant disposer de revenus insuffisants pour boucler la fin du mois sont en hausse de 8 points par-rapport à la même étude il y a six mois. Près d'un foyer sur deux (49%) cumule moins de 1 200 euros de revenus nets mensuels, dont 42% qui sont des familles nombreuses (5 personnes et plus) et 40% des jeunes (de 18 à 24 ans).
 
Pour 20% des français interrogés, il faut puiser dans les économies pour tenir jusqu'à la fin du mois; pire, 11% comptent sur un crédit ou une aide extérieure pour s'en sortir. Ces chiffres sont en hausse de respectivement 6 et 3 points sur un an. 55% ont le sentiment de devoir se contenter des produits essentiels, tandis que ceux qui renoncent à des dépenses de base (santé, alimentation, logement) sont en hausse de 6 points par-rapport au précédent semestre, à 18%. Ces restrictions sont rendues nécessaires par la « pression fiscale » pour 78% des français.
 
Ce sondage montre également que pour 63% des interrogés, l'inquiétude de basculer dans la précarité un jour est forte - un quart des français se déclare même très inquiet. Toutes les catégories sont touchées par cette peur du déclassement, mais c'est particulièrement le cas chez les ouvriers (76%), les salariés du privé (69%) et les femmes (69%).
 
Pour pouvoir boucler la fin du mois, les français interrogés réduisent leurs dépenses sur plusieurs postes jugés non essentiels : c'est le cas pour les loisirs (64%), l'habillement (43%), les nouvelles technologies (36%) et les transports (20%). Des restrictions dictées par la baisse du pouvoir d'achat, et qui impactent nécessairement l'économie du pays tout entier.
 
 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook