Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Snap : plus dure sera la chute





Le 11 Mai 2017, par

Snapchat n’est pas resté l’enfant chéri des investisseurs très longtemps. Dès son introduction en Bourse en mars, le titre de Snap, la société éditrice de l’application mobile, a perdu de sa valeur.


Suite à la publication des résultats du premier trimestre de l’année — une première pour l’entreprise —, c’est la Bérézina boursière. Hors cote, l’action a dévissé de 23% ce qui n’augure rien de bon à l’ouverture de Wall Street ce jeudi 11 mai. Il faut dire que les nouvelles ne sont pas spécialement bonnes pour la start-up. 

Snap affiche un chiffre d’affaires de 149 millions de dollars pour les trois premiers mois de l’année, des revenus tirés pour leur grande majorité de la publicité. Mais l’entreprise accuse dans le même temps une perte monumentale de 2,2 milliards de dollars ! Un chiffre colossal, qui s’explique toutefois aisément : il a fallu réserver 2 milliards pour les bonus des dirigeants suite à l’introduction en Bourse. 750 millions sont allés dans les poches d’Evan Spiegel, le fondateur et CEO de Snap.

Il n’en reste pas moins que malgré sa notoriété, Snapchat n’a pas su multiplier les utilisateurs. L’application compte ainsi 166 millions d’utilisateurs actifs quotidiens, une petite hausse de 5% par rapport au quatrième trimestre 2016. Pas de quoi pavoiser, alors qu’Instagram, une application de Facebook qui reprend la plupart des fonctions de Snapchat, a dépassé les 200 millions d’utilisateurs rien que pour ses Stories, un concept phare de l’app de Snap…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : snap

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »
















Rss
Twitter
Facebook